L’accordeur est indispensable pour l’entretien du bon état de votre piano.

  • Accordeur :

outre le fait d’accorder votre piano (voir accord de piano), l’accordeur doit être capable, et doit pouvoir régler l’ensemble clavier-mécanique afin que votre piano puisse, par la rapidité de sa mécanique, rendre la plénitude des sons et ces couleurs harmoniques tels que le fabricant les a conçus.

– Votre accordeur doit aussi vous conseiller sur l’emplacement du piano.

  • Emplacement du piano :

Le piano est un instrument composé de différents bois, différemment assemblés, au moyen de collages, de vis, de tenons etc. … de pièces métalliques, de garnitures faites de peaux, de feutre divers …

Le piano doit être placé dans un endroit dont les conditions sont dites « euphoriques », la température peut varier un peu mais devrait être comprise entre 19 à 21 degré. L’hygrométrie doit variée entre 55 à 65 %.

On le placera à quelques centimètres du mur (10 cm minimum), on ne positionnera pas l’instrument près d’une porte ou d’une fenêtre, comme un radiateur, la cause des alternatives de froid ou de chaud, de sécheresse ou d’humidité sont la suite de courant d’air, qui sont à éviter absolument pour le « bien être » du piano, comme à éviter aussi tous rayons de soleil pouvant aussi endommager le vernis et le bois.

  • Composition du piano :

Le piano est un instrument de musique à cordes et à clavier, selon la définition donnée par les frères Escudier dans le « Dictionnaire de musique théorique et pratique ».

Les cordes sont « frappées » par des marteaux qui sont mis en œuvre par le jeu de la touche et de la mécanique. Le son produit est plus ou moins intense selon que la corde est mise en vibration avec plus ou moins de vigueur.

L’ensemble clavier et mécanique d’un piano est composé de plus de 7500 pièces divers, de bois, de feutre, de métal.

Un ensemble harmonique comportant plus de 220 cordes en acier, celles-ci exerçant une traction continue d’environ de 18 à 20 tonnes, voir 30 tonnes pour certains pianos de concert.

  • Le clavier:

La vérification du clavier doit comprendre les points suivants:

. Que toutes les touches soient à la même hauteur (dressage de clavier) afin que les doigts ne sentent pas de différence de hauteur entre chaque touche

. Que les touches n’est pas de jeu latéral mais qu’elles puissent parfaitement descendre, remontées librement et rapidement.

.que les cotés de touches, appelés joue, soient propres.

. Que le jeu entre la touche et le départ du marteau via le chevalet soit inexistant.

  • La mécanique :

La mécanique seule, est un ensemble constituée par environ 6000 pièces de bois, de feutre, de métal.

L’accordeur doit vous prévenir de son état et des travaux qui seraient, éventuellement, utiles de faire ou non (nettoyage, harmonisation ou intonation, réglages divers, pièces à changer …)